Les CROCS à la mode

Par Grégoire Maisonneuve

En 2006, je n’étais qu’un tout petit garçon de 10 ans qui n’avait qu’un seul rêve (outre que de rencontrer Andrée Watters, bien sur): posséder toutes les pièces de la magistrale collection de vêtements de That’s so Raven, disponible à ce moment là chez Wal-Mart. Évidemment, puisque c’était écrit «fille» sur l’étiquette, je n’ai jamais pu posséder le fameux gaminet à imprimé de champignon TRÈS FASHION que portait l’adolescente-aspirante-designer- psychique, parce que j’étais pas ça, moi, une fille.  À l’époque, étant le plus grand fan de Raven Baxter (et encore aujourd’hui je dois l’avouer),c’était ma première exposition au phénomène (pas Raven) que sont les collaborations modes. Ces jumelages modes existent depuis des décennies et proposent des associations entre des lignes de vêtements établies et un collaborateur, pouvant passer de l’artiste visuel aux marques de chips. Elles permettent aux marques  de se renouveler et d’offrir un produit exclusif qui fait rêver (dont un maudit beau cardigan orné de fausse fourrure mauve signé Baxter...). Le résultat peut parfois surprendre, parfois déranger, mais permet toujours aux collaborateurs de bénéficier d’un stunt publicitaire efficace.

In 2006, I was just a sweet young 10-year-old boy who had only one dream (other than having a second life like Hannah Montana of course): to own all the pieces of the masterful clothing line from iconic TV show That’s so Raven, available at that time at Wal-Mart. Obviously, since it was targeted towards little girls, I was never able to own the famous little t-shirt with a VERY FASHIONABLE mushroom print that the aspirant-fashion-designer-psychic-teen wore, because a little girl I wasn’t. At the time, being the biggest fan of Raven Baxter (and still today I must admit), it was my first exposure to the phenomenon that are fashion collaborations. These fashion pairings have existed for decades and offer work between established clothing lines and collaborators, who can go from visual artists to chip brands. It allows brands to renew themselves and offer an exclusive product that makes you dream (including a freaking beautiful cardigan with a fake purple fur trim from that beautiful Disney collection…). The result can sometimes surprise, sometimes disturb, but allows companies to benefit from an effective advertising stunt.

Une des premières collaborations qui a marqué le monde de la mode est certainement celle entre la créatrice Elsa Schiaparelli et l’artiste Salvador Dalí dans les années 30. Ils ont élaboré ensemble sur plusieurs looks inspirés du travail de Dalí, dont une robe couture iconique de type gaspésienne overdressed pour aller à la pêche au homard, interprétant l’œuvre Lobster Telephone l’artiste comme imprimé. Leur travail ne nous donne pas seulement très envie d’un petit surf and turf du Vieux Duluth, il a aussi inspiré des générations de designers à s’associer au travail d’artistes et ainsi à créer des produits artsy et branchés.

One of the first collaborations that have marked the world of fashion is certainly the one between designer Elsa Schiaparelli and the artist Salvador Dalí in the 1930s. They worked together on several looks inspired by Dalí’s work, including an iconic overdressed-fisherman-couture dress for lobster fishing, interpreting the artist’s Lobster Telephone as a print. Their work not only makes us very eager for a surf and turf at Olive Garden, it has also inspired generations of designers to collaborate with the work of artists to create artsy and trendy products.

Rappelons-nous du travail mémorable de Marc Jacobs pour Louis Vuitton. Collection après collection, il a su réinventer les sacs à mains au monogramme classique, déjà copiés à l’époque et vendus sur un coin de rue creepy par un monsieur louche en trench coat, et il a su créer des it-bags ultra primés et exclusifs en collaborant avec des artistes visuels comme Stephen Sprouse, Takashi Murakami, Richard Prince et Yayoi Kusama. Chez Dior homme, le directeur artistique Kim Jones démontre à chaque saison sa passion pour l’art depuis son arrivé en 2018. Sa première présentation pour la célèbre maison avait lieu autour d’une immense statue complètement coo-coo et abstraite de Christian Dior et son chien conçue par l’artiste Kaws, un premier défiler qui a su marquer le monde de la mode. Dernièrement, il a présenté un défilé virtuel so-covid 19 proposant sa collection pré-fall 2021 inspiré du travail de l’artiste Kenny Scharf et tout ça sur visuel graphique et hypnotique, parfait pour aveugler toute bonne personne épileptique.

Let us remember the memorable work of Marc Jacobs for Louis Vuitton. Collection after collection, he reinvented the classic monogram handbags, already copied at the time and sold on a creepy street corner by a creepier gentleman in trench coat, and he knew how to create exclusive it-bags by collaborating with visual artists like Stephen Sprouse, Takashi Murakami, Richard Prince and Yayoi Kusama. At Dior homme, artistic director Kim Jones has shown his passion for art since his beginning in 2018. His first presentation for the famous house took place around a huge, completely coo-coo and abstract statue of Christian Dior and his dog designed by the artist Kaws, a first show that made a mark on fashion universe. Recently, he presented a so-covid 19 virtual fashion show featuring his 2021 pre-fall collection inspired by the work of artist Kenny Scharf shown on a graphic and hypnotic visual, perfect for blinding any good person with epilepsy.

Visant une clientèle so-young-and-hip, l’univers de la mode street propose également des partenariats surprenants. Mention spéciale ici à Supreme et leurs collaborations avec TOUT CE QUI PEUT AVOIR UN LOGO SUPREME DESSUS : Vuitton, COMME DES GARCONS, carte de métro newyorkaise, Gucci, Nike, Oakley mais surtout Oréo.

Targeting a so-young-and-hip customer base, the world of street fashion also offerssurprising partnerships. Special mention here at Supreme and their collaborations WITH ANYTHING THAT MIGHT HAVE A SUPREME LOGO ON IT: Vuitton, COMME DES GARÇONS, New York metro card, Gucci, Nike, Oakley but especially Oreo.

Oui la gang, vous avez bien lu, Oréo. Ce petit biscuit édition limité temporairement coloré en rouge et tamponné du fameux logo de la marque était d’abord en vente à 8$ pour trois biscuits, mais rapidement seulement disponible en revente sur EBay pour le prix d’un lingot d’or. Un beau petit cookie parfait pour faire saliver les gosses de riche de McGill greffés à la carte platine de leurs parents adorés. S’éloignant du milieu des biscuits bon marché, on remarque également plusieurs collaborations entre des lignes de souliers de sport et des designers haut de gamme.

Yes, poeple, that’s right, Oreo. This limited-edition cookie temporarily colored in red and stamped with the famous logo of the brand was first on sale at $8 for three cookies, but quickly only available for resale on EBay for the price of a gold bullion. A nice little cookie perfect to make McGill university’s rich kids grafted to the platinum card of their beloved parents cry. Moving away from cookies, there is also several collaborations between sport shoe lines of and high-end designers.

La fameuse marque minimaliste COMME DES GARCON collabore, depuis quelques saisons, avec Converse, offrant un produit plus accessible en apposant l’iconique logo de cœur sur ces souliers dignes de tout bon emo qui se respecte. Plus récemment, la créatrice de la maison, Rei Kawakubo, a travaillé avec Nike afin d’offrir une paire de sneakers exclusive tout à fait déconstruite, à l’image de la marque japonaise. On ne peut parler de souliers édition limité sans mentionner les nombreuses collections du créateur Jeremy Scott et Adidas.

he famous minimalist brand COMME DES GARÇON has been collaborating with Converse for several seasons, offering accessible products by putting the iconic heart logo on these sad-Myspace-emo shoes. Designer of the house, Rei Kawakubo, has also been working with Nike to offer an exclusive pair of sneakers completely deconstructed. We cannot talk about limited edition shoes without mentioning Jeremy Scott X Adidas collection.

Parmi celles-ci, les baskets ornées d’ailes ont clairement choqué l’univers de toute personnes gaga de souliers farfelus et ludiques. La rumeur dit que c’est ce que Sophie Faucher portait dans les pubs de Philadelphia, mais ça j’en doute fortement. Off-white, la marque ultra trendy créée par Virgil Abloh, s’est associée avec plusieurs grands joueurs tels que Nike, Jimmy Choo, Moncler, Levi’s et surtout avec Ikea. Une collab qui a offert au clients friands de mode et de mobilier digne du château de Versaille une panoplie d’objets et de tapis comico-crazy, dont un rappelant une facture du géant suédois. Clairement too much, clairement nécessaire.

Among these, the wing sneakers is clearly the stand out piece that any crazy shoe addict want to have in their collection. Rumor has it that Victoria Secret model Heidi Klum wear these on days off to remind herself that she’s an angel, but that I strongly doubt. Off-white, the ultra-trendy brand created by Virgil Abloh, has partnered with several major players such as Nike, Jimmy Choo, Moncler, Levi’s and especially with Ikea. A collab that offered street fashion and crazy furniture worthy of the castle of Versaille addicts a plenty of funky objects and carpets, including one which recreates a receipt from the Swedish giant. Clearly too much, clearly necessary.

Plusieurs entreprises, afin de créer un énorme buzz publicitaire et de  jouir de leur popularité, créer ,aux cotés d’une vedette populaire, un produit ou une ligne qui deviendra un must-have. 

Qui de mieux que madame Beyoncé première du nom pour élaborer une gamme de vêtements de sport Adidas, des fringues en lycra stretch  parfaits pour la Insta bébé par excellence. En 2015, Miley Cyrus et Jeremy Scott ont offert au public un trip d’acide complètement-buzzant-et-même-trippant qu’était leur collection de bijoux de fantaisie. Plus près de chez nous, Karine Vanasse et la créatrice québécoise Elisa C-Rossow ont présenté en 2016 une collection de vêtements minimalistes et modernes disponible uniquement chez Simons. En octobre dernier, Justin Bieber s’est associé à la compagnie Crocs. Vous avez encore une fois bien lu la gang, Crocs.

Several companies, in order to create a huge advertising buzz, creates alongside a popular star a product or a line that will become a must-have. Who better than Madame Beyoncé the first to design a line of Adidas sportswear, lycra stretch clothing perfect for any instababe. In 2015, Miley Cyrus and Jeremy Scott gave us a completely-fucked-up-perfectly-weird acid trip that was their collection of jewelry. In Quebec, Karine Vanasse, a well know Canadian actress, and Montreal designer Elisa C-Rossow presented in 2016 a collection of minimalist and modern clothing available only at Simons. Last October, Justin Bieber partnered with Crocs. You read well again people, Crocs.

Ce sabot de plastique exclusif, déjà en rupture de stock, est une version du modèle classique mais cette fois-ci en jaune explosif accompagné de huit ornements de type suçon et pizza, créés par le chanteur lui-même. La compagnie Crocs n’en n’est pas à sa première collaboration, puisqu’elle a créé des modèles exclusifs pour en autre le créateur anglais Christopher  Kane et pour Balenciaga. Faut croire qu’il est très fashion de se chausser de godasses qui font squick-squick quand on se déplace, surtout quand l’interprète de Beauty and the beat nous dit que c’est beau. 

This exclusive plastic clog, already out of stock, is a version of the classic style but this time in explosive yellow with eight pothead ornaments created by the singer himself. Crocs are not at their first collaboration, since they worked with many fashion designers like English designer Christopher Kane and Balenciaga. Shoes that make strong noises when we move might be super fashionable now, especially when the singer of Beauty and the beat tells us that it is the thing to buy.

The north face par Gucci, Yeezy pour GAP, Telfar pour UGG : plusieurs propositions intéressantes s’annoncent pour 2021. En attendant, pourquoi ne pas se divertir (parce que 2020, vous savez…) avec le nouveau jeu vidéo de Balenciaga Afterworld: The age of tomorrow conceptualisé par la boîte d’animation Unreal Engine. C’est un jeu mettant en vedette cinquante personnages portant les looks de leur dernière collection automne-hiver 2021 hyper techno-médiévale, qui permet de se battre en tenue couture à 2000$ la pièce. C’est de loin ma collab préférée depuis l’invention du mayochup en pot, du pure génie markéting. Il ne me reste plus qu’a croiser les doigts , prier tous les soirs et vendre mon âme au diable (clairement les dirigeants de Crocs…) pour une partie II de la sublime collection That’s so Raven, que je porterais avec fierté et ce, même à 24 ans.

The north face by Gucci, Yeezy for GAP, Telfar for UGG: several interesting collaborations are expected for 2021. In the meantime, why not entertain yourself (because 2020, you know…) with Balenciaga’s new video game named Afterworld: The age of tomorrow conceptualized by Unreal Engine. It’s a game featuring fifty characters wearing the looks of their latest fall-winter 2021 techno-medieval collection, which allows them to fight in couture outfit at $2,000 a piece. This is by far my favorite collab since the invention of P&J, pure marketing genius. I just have to cross my fingers, pray every night and sell my soul to the devil (clearly Crocs president) for part II of the sublime collection of That’s so Raven, which I would wear with pride even at 24 years old.

1 comment

Anne Charland

Love it! Nicely researched, very funny and politically incorrect! J’ai adoré! Bonne recherche, très drôle, et politiquement incorrect. Super Grégoire!

Leave a comment

Please note, comments must be approved before they are published